Les critères ESG

La prise en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans l’analyse des entreprises permet de mieux évaluer les risques auxquels ces dernières peuvent être confrontées, et donc de de mieux appréhender le risque. Mais concrètement, que recouvrent ces critères ESG ?

 

Environnement

Facilement identifiables, les critères environnementaux recouvrent une palette d’actions déployées par les entreprises pour réduire leurs émissions de CO2, maîtriser leur consommation d’eau, traiter leurs déchets ou encore protéger la biodiversité. Les entreprises qui placent le développement durable au cœur de leur stratégie disposent d’une feuille de route environnementale comportant des objectifs et des indicateurs précis et communiquent en toute transparence les résultats obtenus.

Ces critères concernent également leurs fournisseurs et l’impact environnemental de leurs produits, de la démarche d’écoconception à l’analyse de cycle de vie des produits en passant par la part verte du chiffre d’affaires

 

Social

Le critère social concerne l’analyse de la relation de l’entreprise avec ses parties prenantes : employés, clients, fournisseurs, société civile. Il inclut notamment la protection des salariés en matière de santé et de sécurité, la lutte contre les discriminations, leur bien-être, le respect des droits humains au sein de la chaîne d’approvisionnement ou encore l’approche philanthropique de l’entreprise, ses relations avec les communautés locales, la satisfaction client

 

Gouvernance

Primordiaux, ces critères englobent aussi bien la compétence de l’équipe dirigeante de l’entreprise, la structure du schéma de rémunération du directeur général ou sa légitimité, que l’existence de contre-pouvoirs. L’évaluation de ce dernier point passe par l’analyse de la composition des conseils d’administration, l’adéquation des profils des administrateurs avec les besoins de l’entreprise, leur indépendance, le respect des actionnaires minoritaires, l’éthique des affaires ou encore l’engagement de l’entreprise sur les sujets de RSE.

 

Toutes ces données extra-financières d’une grande valeur ajoutée permettent d’évaluer une entreprise sous tous ses angles et livrent de précieux enseignements. Elles constituent une véritable mine d’or pour les équipes de gestion de fonds et favorisent une meilleure gestion des risques.